Oasis de Charles et de la gratitude

Oasis de Charles et de la gratitude par François Meyer

Présentation détaillée du projet

Si la spiritualité est une "affaire personnelle", j'ai constaté que, quelque soit la voie de cette spiritualité ou la tradition choisie pour l'exprimer, le temps que nous consacrons à la rencontre et à l'approfondissement de celle-ci est modeste voire inexistant. Notre vie trépidante, hyper stimulée et surchargée ne laisse que peu de place à nos approfondissements par la méditation, la prière, le chant, les rencontres, ... L'oasis de Charles et de la gratitude est un lieu consacré à cette quête pour laquelle des temps seront proposés, quotidiennement, chaque semaine et chaque mois au travers de pratiques, rencontres, conférences. Notre vivre ensemble est aussi un lieu d'épanouissement de notre spiritualité, de gouvernance, d'éducation, de respect du à notre terre mère et au vivant, de partage du quotidien et d'attention aux différentes générations de notre futur collectif.

Les habitants de l'Oasis partageront un lieu commun. Chaque famille ou personne pourra avoir son espace privé soit dans un habitat léger, une maison (sous condition d'obtention d'un permis) ou dans le lieu commun. L'activité principale est agricole, hormis l'élevage. Les potagers menés en permaculture assureront l'autonomie alimentaire du groupe et la vente sur les marchés locaux. Des participants au collectif d'habitants pourront avoir une activité extérieur à l'oasis, dans la mesure où cette activité laisse suffisamment de temps pour la spiritualité et les activités communes : Jardin, cuisine, construction, etc....

L'éducation est un grand sujet pour l'avenir. Ecole à la maison, éducation classique, pédagogies alternatives au sein ou hors de l'école publique ? Tant de possibilités sont offertes. Ce sont les parents avec la communauté entière qui réfléchiront ensemble, soit à un modèle préféré, soit au libre choix de chacun(e).

La forme juridique choisie est la SAS avec des statuts empêchant la spéculation foncière et l'entrée dans le collectif d'habitants de personnes ne partageant pas les valeurs de l'Oasis. La gouvernance est partagée suivant le modèle de la sociocratie, ce modèle pouvant changer suivant l'évolution des membres du collectif.

Les travaux ont débuté sur l'Oasis, nous avons viabilisé la voie privée d'accès, la ligne électrique a été renforcée en avril 2018. La première petite maison est en cours de restauration et nous allons déposer le permis de construire pour la partie commune de l'habitation qui est un très beau projet de lieu collectif et une demande de CU pour une partie de terrain où pourront être construites les maisons individuelles. Les maisons habitats légers seront placées sans permis. La création cet hiver d'une retenue d'eau permettra l'irrigation des potagers.

Juillet 2019 les premier(e)s habitant(e)s s'installent. Cécile et frédéric ont monté leur belle yourte très confortable et Caroline Commence à construire sa cabane.

Ressources humaines

Je recherche des familles ou personnes pour habiter une oasis de vie
Sur un terrain de 12ha, nous cherchons des familles ou personnes en amour avec notre Oasis et ses valeurs. Une période d'habitation probatoire de 1 an est demandée avant de s'engager dans le collectif.
Je recherche Maraicher(e)s pour habiter l'oasis.
Nous sommes une jeune oasis qui accueille ses premier(e)s habitant(e)s. Caroline, Cécile et Frédéric s'installent en juillet. Pour respecter nos engagements et la nature agricole des terres (12ha) de l'oasis, nous cherchons un(e) ou des maraicher(e)s pour se joindre au groupe. Impérativement en bio avec une perspective à court terme de permaculture, agroécologie, agroforesterie ou autres méthode de travail doux des espaces de maraîchage.

J'aime
Je partage

François Meyer

J'aime beaucoup la vie dans son acception relative et absolue. Je suis heureux de rencontrer des personnes, de préférence bienveillantes, c'est pour cette raison que j'aime partager avec des Colibri(e)s. La création de l'Oasis de Charles et de la gratitude, répond à un manque d'espace temps consacré à l'approfondissement spirituel en soi et au partage de celui-ci.

Localisation