Ferme Berroeta HanGora

Ferme Berroeta HanGora par Berroeta Hangora

Présentation détaillée du projet

Bonjour,

Nous sommes Nelly (29 ans, bergère) et Raphaël (39 ans, marin, éducateur), installés depuis fin 2015 dans une ferme au pied des montagnes basques. Nous sommes accompagnés de nos 51 chèvres angora, 7 chevaux demi-trait (pottok-breton), 1 ânesse, chiens, chats et poules.

Nous tondons nos chèvres, transformons leur laine en pelotes par le biais d'une coopérative d'éleveur et la récupérons pour en faire des vêtements. Nous cultivons des pommes de terre bio avec nôtre ânesse et dressons petit à petit nos chevaux pour la monte, le maraîchage et le débardage, car le projet est à terme de se libérer du pétrole. En fonction de la saison les activités sont variées : au champ de cultures, avec les chèvres, sur les marchés, sur les terres à entretenir, sur les bâtiments à rénover...

Une oasis de vie comme réponse à l'effondrement

D'après une analyse de l'évolution du monde, nous souhaitons réaliser notre projet de lieu collectif selon une approche collapsologique (effondrement environnemental et sociétal donc autonomie, créativité, résilience, lucidité, résistance...), profondément optimiste, bien ancrée dans le pragmatisme et déterminée pour la protection du vivant. En conséquence, notre projet est d'ouvrir le 1er corps de ferme (le 2ème étant à rebâtir) à un lieu collectif pour les festivités, l'accueil de groupes, la création d'un gîte, la formation, la vente et visites à la ferme...

Tout cela sera géré par les habitants du lieu qui vivront en habitat léger ou en bergerie, dissociés du collectif pour préserver la vie intime de chacun-e. Les habitants seront locataires de la SCI avec possibilité d'y prendre des parts après un an de vie sur le lieu. En ce qui nous concerne, nous allons libérer la maison pour débuter une période de travaux à l'automne 2019.

Ensemble on va plus loin !

Aujourd'hui, notre projet est en restructuration après une installation classique (aides, crédits, mécanisation, précarité...) mais ne correspondant pas à nos aspirations, c'est pourquoi nous cherchons une ou des personnes pouvant nous remplacer ponctuellement à partir de 2020 car nous avons besoin de faire du wwoofing ailleurs pour s'inspirer d'autres collectifs.

Nous proposons donc actuellement deux types d'accueil :

  • de court terme où toute personne est bienvenue : récolte pommes de terre, enduits à la chaux, bûcheronnage, débroussaillage, clôtures, rénovation bâtiments selon vos compétences, etc.
  • de long terme comprenant nos souhaits de profils suivants : nous cherchons de futurs associés avec un démarrage en wooffing pendant plusieurs mois pour voir si ça colle. Ensuite, l'idée est que chacun soit relativement autonome sur son atelier (création, décisions...) avec possibilités de chantiers collectifs pour la gestion des communs.

Ressources humaines

Je recherche des bénévoles pour les travaux de rénovations
Nous commençons une phase de travaux avant l'hiver et nous aurions besoin d'aide! Elec, enduits chaux-chanvre, cloisons, ponçage, salle de bain... Il y en a pour tous les goûts! Pas besoin de compétences particulières, de la motivation suffit!
Je recherche quelqu'un capable de construire un poele type Batchblock
Nous aimerions construire un Batchblock pour chauffer notre maison. Nous pouvons fournir la main d’œuvre et acheter les matériaux. Nous avons besoin de quelqu'un qui aurait de l'expérience dans ce type de construction.
Je recherche un maçon
Nous aimerions réunir la pièce de vie et la cuisine, il nous faut pour cela abattre une partie d'un mur porteur.

J'aime
Je partage

Berroeta Hangora

Nous sommes Nelly (29 ans, bergère) et Raphaël (39 ans, marin, éducateur), installés depuis 4 ans dans une ferme au pied des montagnes basques. La ferme est à 400 m d'altitude avec ses terres les plus hautes à 700 m. Nous sommes accompagnés de nos 51 chèvres angora, 7 chevaux demi-trait, 1 ânesse, chiens et chats.

Localisation