Biofermes par Clotilde

Présentation détaillée du projet

L’idée du projet est née en 2015, de la rencontre entre Vandana Shiva (Navdanya), Philippe Desbrosses (Intelligence Verte), William Vidal (Président d’Ecocert) et Clotilde Bato, directrice de l’association, SOL dont l’objectif est de « participer à la satisfaction des besoins essentiels des agriculteurs paysans et à la valorisation de leurs rôles dans la société. »

Le projet répond à un constat : aujourd'hui, le nombre d'agriculteurs en France ne cesse de diminuer. Parallèlement, 1 personne sur 3 qui s’installe en agriculture n’est pas issue du milieu agricole. Or, les structures formatrices hors parcours « classique » sont peu nombreuses pour permettre d’acquérir les savoir-faire essentiels à cette activité. Avec le projet Biofermes, SOL a pour ambition de combler ce vide en formant les nouveaux porteurs de projet en recherche d'autonomie. Il accompagne 15 futurs paysans par an dans leur installation sur une petite ferme agroécologique.

Le projet est réalisé en partenariat avec l'association Intelligence Verte, créée par Philippe Desbrosses. Nous considérons l'agriculture comme une activité ayant une importance sociétale : elle a un rôle à jouer tant sur le plan environnemental qu'économique et social.

C'est pourquoi les actions du projet s'articulent autour de trois thématiques qui fondent notre vision d'une agriculture viable : Agroécologie - Semences - Autonomie

  • Sur la ferme de Sainte Marthe, 100 personnes sont formées chaque année à l'agroécologie et à la conservation des semences anciennces, vivantes et reproductibles. 15 d'entre eux sont ensuite formés sur une petite ferme et accompagnés dans leur projet d'installation. 
  • Dans un objectif de sensibilisation du grand public, la ferme accueille des visiteurs et organise des stages découverte, notamment dans son conservatoire de variétés anciennes. Cela permet de sensibiliser les citoyens aux liens entre agriculture, santé et environnement et les invite à s'engager pour l'agroécologie paysanne. 

Le projet repose sur le principe du compagnonnage : les futurs installés sont formés dans une des 7 petites fermes du réseau afin de se confronter à la réalité du métier et d’acquérir les compétences essentielles à leur installation prochaine.

Le projet est aussi développé en lien avec des acteurs clefs du milieu tels que la FADEAR, le réseau CIVAM, le réseau InPACT.

Avec Biofermes, nous espérons relocaliser l'agriculture, recréer du lien entre consommateurs et paysans, et préserver la biodiversité !

Clotilde Bato

Je suis directrice de l’association SOL. Créée en 1980, SOL appuie, sur le long terme, des initiatives créées pour et par des organisations locales d’Afrique, d’Asie et de France. SOL agit sur deux volets d’interventions : l’accès à une agriculture paysanne et la protection des ressources naturelles et de la biodiversité.

Localisation

Domaine des Guineaux, 41200 Millancay, France

Recherche de financement

Recherche de financement
Du 15 octobre au 17 décembre 2017 nous organisons une campagne de financement participatif pour récolter 67 000€ en 60 jours et mener à bien nos actions.
- 1/3 des financements serviront à la formation de paysans-nes à l’agroécologie et la conservation des semences
- 1/3 de la collecte permettra de renforcer le conservatoire pédagogique de variétés anciennes
- 1/3 permettra de développer le réseau de petites fermes formatrices à travers la France
Contribuez à soutenir les futurs paysans!
Objectif 
67 000 €
Collecté 
68 435 €
102 %